Página 5 de 22 Primeiro ... 4 5 615 ... Último
  1. #61

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    Orange (France Télécom), qui va lancer six chaînes de cinéma et de séries télévisées, "a reconstitué un petit TPS Star et devient donc un concurrent sérieux" pour Canal+, a estimé le directeur général de la chaîne cryptée Rodolphe Belmer. En lançant fin 2008 une offre de diffusion à ses abonnés de films et de séries télévisées sur la télévision, les ordinateurs, les mobiles et sur internet, Orange va "reconstituer un petit TPS Star", la chaîne premium du bouquet satellitaire TPS, ancien concurrent de Canal+ avant que celui-ci ne l'absorbe en 2006, a déclaré M. Belmer . Orange "est donc un concurrent sérieux en télévision payante", a-t-il ajouté, précisant que cette décision de France Télécom devait avoir des conséquences en termes de droits de la concurrence. "Nous ne sommes plus un monopole", a déclaré Rodolphe Belmer. Canal+ avait dû s'engager à un certain nombre de contraintes lors du rachat de TPS, qui signait la disparition de son seul concurrent sur son secteur. "Il faut également que France Télécom contribue sur son chiffre d'affaires dégagé des offres triple-play" au financement de la création française, comme le fait Canal+, a ajouté le directeur général. "L'exception culturelle, ça se finance et se protège". "On va aussi se battre sur le piratage car on sait qu'il existe des moyens pour arrêter cela", a-t-il indiqué. Selon M. Belmer, "il faut que France Télécom lève l'ambiguité" sur sa présence dans la télévision payante "et qu'il s'engage". "S'ils font cela, cela sera bénéficiaire pour l'ensemble du secteur", a-t-il dit. Face à France Télécom, qui dispose de moyens financiers bien supérieurs aux siens, Canal+ estime avoir développé "un programme dont la valeur ne se réduit pas à l'acquisition de droits" sportifs ou cinéma, a souligné le directeur général de la chaîne. "Notre modèle éditorial lancé il y a cinq ans est un modèle généraliste premium avec création de programmes propres", notamment dans la fiction, le documentaire et le divertissement, a-t-il rappelé. "C'est impossible à copier même avec un gros chèque". Mais la chaîne s'attend à une bataille des droits. Dans le cinéma, Canal+ a acquis les droits, pour plusieurs années, des studios Fox, Sony, Universal, Paramount et Dreamworks. "Ces grands deals sont +lockés+ mais il va y avoir une bataille pour les films des studios indépendants", selon M. Belmer. France Télécom a signé des accords pluriannuels avec les studios de cinéma Warner, la société française Gaumont et la chaîne de télévision américaine HBO, avait annoncé le groupe en début de semaine. Orange avait déjà déboursé 203 millions d'euros pour obtenir trois des douze lots de droits audiovisuels 2008-2012 de la Ligue 1 de football.

  2. #62

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    France Télécom, en s'aventurant dans le cinéma et le sport à la télévision, déclare la guerre, même s'il s'en défend, à Canal+, qui réclame du coup que la concurrence se fasse "à armes égales". "Le monopole de la télévision payante est terminé, le marché est ouvert", a déclaré, comme un défi, le PDG de France Télécom Didier Lombard, premier opérateur télécom à s'exprimer dans le grand amphithéâtre du marché des contenus audiovisuels, le MipTV, à Cannes. Orange, qui va lancer six chaînes de cinéma et de séries télévisées d'ici fin 2008, "a reconstitué un petit TPS Star et devient donc un concurrent sérieux" pour Canal+, a estimé de son côté le directeur général de la chaîne cryptée Rodolphe Belmer. En février, l'opérateur avait déjà fait une incursion dans les domaines de prédilection de Canal+, en déboursant 203 millions d'euros pour obtenir trois des douze lots de droits audiovisuels 2008-2012 de la Ligue 1 de football. Les neuf autres avaient été remportés par Canal+. Cette fois-ci, Orange a signé des accords pluriannuels avec les studios de cinéma Warner, la société française Gaumont et la chaîne de télévision américaine HBO. "Nous ne sommes plus un monopole", a déclaré Rodolphe Belmer. Canal+ avait dû s'engager à un certain nombre de contraintes lors du rachat en 2006 du bouquet satellitaire TPS, qui signait alors la disparition de son seul concurrent sur son secteur. "Il faut également que France Télécom contribue sur son chiffre d'affaires dégagé des offres triple-play" (internet, télévision et téléphonie, ndlr) au financement de la création française, comme le fait Canal+, qui doit consacrer, par exemple, 12% de son chiffre d'affaires à la création cinématographique, a ajouté le directeur général. "L'exception culturelle, ça se finance et se protège". "Bien évidemment on remplira toutes les obligations liées à la production européenne", a répondu M. Lombard, indiquant avoir "déjà pris les devants" avec la création fin 2006 d'une filiale d'investissement dans les droits cinématographiques, Studio 37, qui a pour objectif de coproduire dix à 15 films par an. Autre cheval de bataille de Canal+: le piratage. "Il faut que France Télécom lève l'ambiguité" à ce sujet "et qu'il s'engage", a estimé M. Belmer. Les fournisseurs d'accès internet sont montrés du doigt par les diffuseurs de contenus, qui leur reprochent leur manque de contrôle sur le téléchargement illégal par leurs clients. "En augmentant le niveau des offres légales, je pense que l'on va faire baisser le niveau du piratage", a assuré M. Lombard. Il a insisté à plusieurs reprises sur les qualités des réseaux télécoms, qui seuls permettent l'interactivité et la possibilité de regarder des contenus en tous lieux et sur tous supports (télévision, PC et téléphone mobile). Selon lui, "il s'agit de défricher des territoires qu'il serait dommage de laisser en jachère, c'est même un devoir pour nous". "Si la concurrence se fait à armes égales, ce sera bénéficiaire pour le secteur", a jugé M. Belmer. La chaîne cryptée tient d'autant plus à une égalité de traitement qu'elle fait figure de petit poucet, en termes de moyens financiers, face au géant France Télécom. Bertrand Méheut, PDG du groupe Canal+, souhaite ainsi que "les pouvoirs publics acceptent de revoir les règles anti-concentration des médias qui empêchent ces derniers de se développer et de constituer des groupes capables de rivaliser avec les télécoms", a-t-il déclaré dans un entretien au Figaro mercredi. En France, un groupe ne peut pas posséder plus de 49% d'une entreprise des médias.

  3. #63

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    Yves Bigot va quitter son poste de directeur des antennes de la télévision publique belge RTBF pour rejoindre Endemol France. Selon le site du quotidien "Le Soir", il succèdera à Alexia Laroche-Joubert comme directeur des programmes. La RTBF, qui confirme le départ d'Yves Bigot à la date du 31 août, précise qu'il préparera les grilles de rentrée avec son successeur. Celui-ci sera désigné au terme d'une procédure qui démarrera prochainement par un appel à candidatures. Yves Bigot, qui a notamment été journaliste à Europe 1 et directeur des programmes de France 2 et de France 4, avait rejoint la RTBF au printemps 2006.

    De notre correspondant en Belgique , Laurent Hovine.

  4. #64

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    Lors de l'annonce du lancement d'Orange cinéma séries, à l'occasion du MIPTV 2008 à Cannes, Orange a confirmé la sélection des deux positions orbitales phares d'Eutelsat HOT BIRD™ et ATLANTIC BIRD™ 3 pour assurer la diffusion par satellite de la partie TV de son offre triple play (téléphone - Internet - TV), lorsque celle-ci n'est pas accessible par ADSL. Diffusée par satellite sur les positions 13° Est et 5° Ouest d'Eutelsat, cette offre pourra être reçue par les foyers équipés d'une antenne de réception directe par satellite et abonnés à une offre triple play d'Orange. Un nouveau décodeur interfacé avec la livebox permettra d'associer la réception directe par satellite de la TV d'Orange avec l'accès Internet et la téléphonie via une connexion ADSL,et ce de manière transparente pour les utilisateurs. La diffusion par satellite des programmes de la TV d'Orange démarrera simultanément à l'été 2008 sur les satellites d'Eutelsat HOT BIRD™, à la position 13° Est, et ATLANTIC BIRD™ 3, à la position 5° Ouest. Ces deux positions réunissent d'ores et déjà, sur le marché français, un parc de 4,8 millions d'antennes installées. La position 5° Ouest possède en outre pour la TV d'Orange l'avantage d'une très forte pénétration dans les zones rurales puisqu'elle est historiquement la position vers laquelle les foyers français situés à l'écart des réémetteurs terrestres pointent leur antenne pour recevoir les chaînes analogiques françaises. La diffusion de ces programmes, incluant la fourniture de capacité satellitaire ainsi que l'ensemble des services au sol, sera assurée par GlobeCast, filiale de France Télécom et l'un des plus importants partenaires d'Eutelsat.

  5. #65

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    Le Téléthon 2007 organisé les 7 et 8 décembre par l'Association française contre les myopathies (AFM) et France Télévisions a recueilli 102,3 millions d'euros, soit plus que les promesses de dons qui s'élevaient à 96,2 millions d'euros, selon un communiqué des organisateurs. En 2006, les dons effectifs du Téléthon ont été de 106,7 millions d'euros. La collecte par téléphone et internet a permis de rassembler 55,6 millions d'euros avec plus d'un million de donateurs, 40,5 millions d'euros ont été recueilis grâce aux animations sur le terrain et 6,2 millions d'euros viennent de 80 partenaires de l'opération. Quarante essais sont en cours ou en préparation, pour 30 maladies différentes, précise le communiqué.

  6. #66

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    Le Syndicat des producteurs indépendants (SPI) regarde avec "intérêt" le lancement par Orange (France Telecom) de chaînes de cinéma et séries, mais souhaite qu'il ait des "obligations d'investissements" et prenne des "engagements" vis-à-vis de la création. "Si la constitution d'une nouvelle source de financement pour le cinéma et l'audiovisuel français ne peut être qu'une bonne nouvelle, le SPI souhaite que ce nouvel acteur ait des obligations d'investissement et de diffusion analogues à celles des opérateurs historiques payants, afin qu'il n'y ait pas de distorsions de concurrence", écrit le syndicat. Il souhaite également qu'Orange "prenne des engagements forts vis-à-vis de la création cinématographique (...) afin que l'ensemble du système français d'encadrement des services télévisuels soit conforté". Orange (France Telecom) va lancer au quatrième trimestre 2008 une offre pour la diffusion à ses abonnés de films et de séries télévisées sur la télévision, les ordinateurs, les téléphones mobiles et sur internet. Le groupe a signé des accords pluriannuels avec les studios de cinéma Warner, la société française Gaumont et la chaîne de télévision américaine HBO pour la diffusion de contenus.

  7. #67

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    L'acteur de cinéma et de théâtre Jacques Morel, habitué des seconds rôles aux côtés de Jean Gabin ou Fernandel, ou héros de série télévisée comme "Julien Fontanes magistrat", est décédé à Paris dans la nuit de mercredi à jeudi à l'âge de 87 ans, a indiqué à l'AFP sa famille. Le comédien à la silhouette corpulente et au visage tout en rondeur avait débuté comme chansonnier dans les années 40, avant d'entamer une carrière au cinéma à la Libération et de tourner avec de grands réalisateurs comme André Cayatte, René Clair ou Marcel Pagnol. Jean Delannoy lui avait offert notamment le rôle de Louis XVI dans "Marie-Antoinette, reine de France" en 1956, auprès de Michèle Morgan et l'avait fait tourner avec Jean Gabin dans "Maigret et l'affaire Saint-Fiacre" (1959). Il avait été aussi le partenaire de Charles Vanel, son idole, dans "Les suspects", et de Fernandel dans "Topaze". Acteur fétiche de Sacha Guitry avec lequel il avait tourné notamment "Si Versailles m'était conté", il avait créé avec lui trois pièces dont "Le mari, la femme et l'amant". Il avait mené une carrière aussi riche au théâtre, devenant un pilier des pièces télévisées d'"Au théâtre ce soir" avec des oeuvres comme "Edmée" ou "Patate", mais aussi "J'y suis, j'y reste" où il campait un savoureux cardinal. Sa dernière prestation remontait à 1993 dans "Knock" où il jouait le docteur Parpalaid aux côtés de son ami Michel Serrault. Il avait interrompu sa carrière après un malaise cardio-vasculaire au sortir d'une représentation. A partir des années 1960, il avait tourné également pour la télévision, incarnant divers héros ou cohéros de nombreuses séries comme "Quelle famille", "De nos envoyés spéciaux", "Miss", "Chateauvallon" et surtout "Julien Fontanes, magistrat". Aux côtés de Roger Carel "Astérix", il avait prêté sa voix à Obélix pour différentes adaptations au cinéma de la célèbre bande dessinée dans les années 1960 et 1970.

  8. #68

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    Le géant des logiciels Microsoft, qui a lancé un offre d'achat non-sollicitée sur le groupe internet Yahoo!, a jugé qu'un partenariat Yahoo!-Google sur la publicité en ligne serait anti-concurrentiel. "Tout accord définitif entre Yahoo! et Google concentrerait dans les mains de Google 90% du marché des publicités placées à côté des recherches sur internet", a averti le directeur juridique de Microsoft Brad Smith, cité dans un communiqué . "Cela rendrait le marché bien moins concurrentiel, en contraste flagrant avec notre proposition d'acquérir Yahoo!", a-t-il poursuivi. "Nous allons étudier soigneusement toutes nos options. Notre proposition reste la seule alternative qui offre aux actionnaires de Yahoo! une valeur juste pour leurs actions, donne à chacun une voix sur l'avenir de la société et renforce les choix pour les créateurs de contenu, les annonceurs et les consommateurs", a ajouté Microsoft. Yahoo! avait annoncé une demi-heure plus tôt le démarrage en test d'un partenariat avec son rival Google, qui prévoit que Yahoo! intégrera dans les pages de son moteur de recherche des publicités placées par Google. Ce test durera deux semaines au plus, sera limité au site américain Yahoo.com et ne concernera pas plus de 3% des recherches effectuées sur Yahoo!, a précisé le groupe. Yahoo! a expliqué que cet accord intervenait dans le cadre de sa "recherche d'alternatives stratégiques" à l'offre d'achat de Microsoft, qui est pour l'instant rejetée par Yahoo!. Microsoft a proposé le 1er février d'acheter Yahoo! moitié en cash moitié en actions, pour un montant correspondant à environ 29 dollars par action (au cours actuel de Microsoft), soit un total d'environ 42 milliards de dollars.

  9. #69

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    A partir de ce vendredi 11 avril à 23h15, Bruno Guillon, Camille Combal et Florian Gazan qui animent chaque matin le 6/9 sur NRJ débarqueront sur NRJ 12 pour "Faites entrer l'invité", un nouveau talk show hebdomadaire produit par Dominique Farrugia. Mais pour ce late show, l'équipe du 6/9 aura la présence un atout charme en la personne de Rachel Legrain-Trapani, Miss France 2007.

  10. #70

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    Les vendredi 11, samedi 12 et dimanche 13 avril, Lionel Chamoulaud, Arnaud Boetsch, François Brabant sont pour France 4 en direct de Winston-Salem, en Caroline du Nord pour vous faire vivre le second tour de la Coupe Davis qui opposera les Etats-Unis à la France. Les Français n'ont plus atteint les demi-finales de la Coupe Davis depuis 2004 et n'ont pas gagné le fameux saladier d'Argent depuis 2001. Quant aux Etats-Unis, douze ans après leur dernier succès dans la compétition, les Américains ont remporté en 2007, la 32ème Coupe Davis de leur histoire en battant la Russie en finale à Portland (Oregon). Emmenés cette année par Andy Roddick, James Blake et les frères Bryan, les Etats-Unis ont décroché leur place pour les quarts de finale de Coupe Davis face à l'Autriche (4-1).
    Au programme :
    Vendredi 11 avril à partir 19.00 : les 2 premiers simples
    Samedi 12 avril à partir 19.30 : double
    Dimanche 13 avril à partir 19.00 : les 2 derniers simples si décisifs
    Egalement aujourd'hui, sur France 4, de 16.55 à 18.50 et de 16.55 à 19.00 , demain, puis de 16.55 à 18.50 dimanche, EN DIRECT : LES CHAMPIONNATS D'EUROPE DE JUDO avec des commentaires d' Arnaud Roméra (journaliste) et Marie-Claire Restoux (consultante).
    Pour la quatrième année consécutive, France 4 couvre en direct les Championnats d'Europe de judo. A quelques semaines des Jeux Olympiques de Pékin, l'escouade française (meilleure nation en 2006 et 2007) se présente en forme et souhaite briller à Lisbonne avant de marcher sur Pékin. Aux côtés d'Arnaud Roméra, Marie-Claire Restoux, double championne du Monde et championne olympique commente l'évenement.

  11. #71

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    "Thalassa" invite ses téléspectateurs à découvrir l'immense territoire que forme la Polynésie française, dans son numéro diffusé ce soir à 20H50. Des Marquises aux îles Australes, en passant par Bora-Bora et Gambier, "Thalassa" navigue sur les traces de Louis-Antoine de Bougainville, dont les récits rapportés à la cour de Versailles fascinèrent les esprits du XVIIIe siècle.

  12. #72

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    C'est ce soir à 23h15 que sera diffusé "Faites entrer l'invité", le nouveau talk-show de NRJ 12. Produit par Dominique Farrugia, cette nouvelle émission sera présentée par l'équipe du 6/9 de NRJ (Bruno Guillon, Florian Gazan et Camille Combal) en compagnie de Rachel Legrain-Trapani, Miss France 2007. L'émission se présente comme « un late-show original et décalé », avec, ce soir, notamment Kamel Ouali, M. Pokora, Sheryfa Luna ou encore Nikos Aliagas..

  13. #73

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    Le Vietnam se prépare au lancement sur orbite de son premier satellite, un projet de longue haleine souvent retardé mais hautement symbolique dans l'intégration internationale du pays communiste. Le lancement, prévu le 12 avril "vers 05H30" locales (la veille à 23H30 GMT) par une fusée Ariane 5 depuis le centre de Kourou en Guyane française, a été officiellement annoncé mercredi par le maître d'oeuvre du programme, le groupe des Postes et Télécommunications du Vietnam (VNPT). La date pourrait toutefois évoluer si les conditions ne sont pas optimales le jour J. Pour Arianespace, qui sera aux commandes, l'important est "un lancement réussi". S'il le faut, "nous n'aurons aucune hésitation à attendre un jour ou deux", a indiqué Richard Bowles responsable du groupe pour l'Asie du Sud-Est. Le projet, d'un coût estimé à quelque 300 millions de dollars (195 millions d'euros) par VNPT, est dans les tuyaux depuis plus de 10 ans. Avant la signature du contrat de fabrication de l'appareil avec l'Américain Lockheed Martin en mai 2006, il avait accumulé les retards, en raison notamment de problèmes de coordination de fréquences avec les satellites déjà en orbite dans la région. Le satellite vietnamien de quelque 2,5 tonnes et dont la durée de vie est estimée entre 15 et 20 ans disposera de 20 modules de communications pour la transmission, réception de chaînes de télévisions, données internet et téléphoniques. VNPT espère un retour sur investissement en neuf ou dix ans et promet des économies à ses clients, qui, selon lui, ont dépensé "d'importantes sommes en monnaies étrangères pour louer des satellites russes, australiens, thaïlandais". Le Vietnam entend aussi utiliser l'appareil pour désenclaver ses régions reculées en marge du boom économique national et mieux gérer les catastrophes naturelles comme les typhons, qui dévastent ses côtes tous les ans. Le pays communiste, qui enchaîne des taux de croissance annuelle de l'ordre de 8%, attire en masse les investisseurs étrangers. VNPT estime aujourd'hui à respectivement 80, 25 et 52% les taux de pénétration de la télévision, de l'internet et du téléphone sur le territoire. Mais, dans un pays en manque cruel d'infrastructures, les signaux de réception, la vitesse de l'internet laissent encore à désirer. Le satellite va certes "donner de la flexibilité" au pays, permettre "de faire des économies sur le long terme", relève un observateur du secteur. Mais, dans la mesure où le Vietnam louait déjà des capacités satellitaires, cet expert ne prévoit pas vraiment de changement "spectaculaire". L'affaire est surtout "très politique, (le Vietnam) entre dans un club", relève-t-il. Après l'entrée à l'Organisation mondiale du commerce (OMC) l'an dernier, l'obtention d'un siège non permanent au Conseil de sécurité des Nations unies cette année, ce premier satellite a en effet forte valeur symbolique. Le lancement est "un événement déterminant dans le processus d'intégration du Vietnam dans le monde", s'est félicité Nguyen Ba Thuoc, vice-président du conseil d'administration de VNPT. Si le lancement est couronné de succès, le pays communiste deviendra le sixième d'Asie du Sud-Est à posséder un satellite sur orbite, après l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande. Dans les stations de contrôle au sol installées près de la capitale Hanoï au nord et de Ho Chi Minh-Ville, l'ex-Saïgon et capitale économique au sud, les équipes vietnamiennes, formées à l'étranger, peaufinent leur préparation. Après le lancement, elles seront épaulées pendant au moins six mois par des experts de Lockheed Martin et du luxembourgeois SES-Global, premier opérateur privé mondial de satellites employé comme sous-traitant sur le projet.

  14. #74

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    Le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) a commencé à auditionner les 36 candidats aux 13 canaux pour la télévision mobile personnelle (TMP) via des récepteurs de poche, une nouveauté que les Français pourront découvrir à la fin de l'année. Les auditions, retransmises sur le site de la haute autorité audiovisuelle (http://w*w.csa.fr/actualite/decisions/flux_TMP.php) , doivent se dérouler jusqu'à mercredi.
    La sélection doit se faire d'ici un mois. Trente-six candidats, parmi lesquels figurent les principaux groupes de médias français (TF1, Lagardère, Bolloré, Canal+, M6, NRJ...) mais aussi de nouveaux entrants, souhaitent pouvoir exploiter les 13 canaux privés qui seront attribués par le CSA. Trois autres canaux sont par ailleurs réservés aux chaînes du service public. Les projets prévoient soit la reprise intégrale des chaînes de télévision existantes, soit des déclinaisons, soit de nouvelles chaînes. Tous font valoir qu'ils sont "compatibles" avec le format TMP, c'est-à-dire courts (infos, etc...) et pouvant être regardés dans les transports ou lors d'un déplacement à pied. Jeudi matin, quatre candidats sont venus défendre leur projet, dont les groupes Bolloré pour Direct 8 et le groupe Canal+, qui souhaite pouvoir diffuser trois chaînes sur la TMP: Canal+, i-TELE et Infosports. Son PDG, Bertrand Méheut, et son directeur général, Rodolphe Belmer, ont affirmé que les "mobispectateurs" souhaitaient "retrouver sur la TMP les programmes et chaînes qu'ils avaient déjà l'habitude de consommer", sur la base de plusieurs études. Canal+ a défendu une programmation axée sur notamment sur "l'évènementiel et le direct", sur la base de la grille de la chaîne cryptée. L'offre serait auto-distribuée, simultanée et payante, avec une plage en clair et des tarifs préférentiels pour les personnes déjà abonnées à la chaîne. Canal+ sur la TMP vise un équilibre financier d'ici trois ans et environ 500.000 abonnés. Le groupe Bolloré, candidat pour la chaîne "Direct 8 mobile", souhaite obtenir un canal pour une offre gratuite, qui reprendrait "l'esprit" de la chaîne de la TNT gratuite Direct 8. La société Mobibase a défendu sa candidature pour "One TV Plus", chaîne généraliste destinée aux 15-35 ans, qui prévoit notamment une bourse d'aide à l'écriture de scénarios courts. TéléMelody, déjà présente sur le câble et le satellite, a également défendu son dossier pour une chaîne thématique faisant honneur à la chanson française du patrimoine. Dans une charte publiée en janvier, les principaux candidats avaient souligné que le déploiement du réseau devait "permettre dès le lancement une couverture de l'intérieur des bâtiments ainsi que les transports, tout particulièrement les transports urbains, afin de permettre une continuité des service dans les déplacements des téléspectateurs".

  15. #75

    Registo
    May 2007
    Posts
    5.698
    Près de cinq millions d'antennes paraboliques pointent d'ores et déjà sur les positions des satellites Eutelsat qui diffuseront la TV d'Orange (France Télécom) dans les zones où la réception de la télévision par l'ADSL n'est pas possible, a indiqué jeudi Eutelsat. Les deux positions retenues sont 13° Est et 5° Ouest et elles réunissent un parc de 4,8 millions d'antennes installées, a précisé l'opérateur dans un
    communiqué. La deuxième position présente "l'avantage d'une très forte pénétration dans les zones rurales puisqu'elle est la position vers laquelle les foyers français situés à l'écart des réémetteurs terrestres pointent leur antenne pour recevoir les chaînes analogiques françaises", a ajouté Eutelsat. Aujourd'hui seule la moitié des foyers français peut recevoir la télévision par l'ADSL (internet haut débit par le téléphone), les autres n'y ont pas accès en raison de leur éloignement des installations téléphoniques, la distance diminuant l'intensité du signal.
    Pour étendre la couverture de son offre triple-play (téléphonie, internet, télévision), Orange a donc décidé de passer par le satellite. Pour recevoir cette offre, disponible à partir de cet été, outre une antenne parabolique, il faudra s'équiper d'un décodeur - fourni par Orange -.
    Ce boitier qui sera relié à la Livebox - également fournie par Orange - permettra d'associer la réception directe par satellite avec l'accès internet et la téléphonie. En début de semaine, Orange a annoncé le lancement avant la fin de cette année d'une offre de diffusion de films et de séries télévisées. Cet été,l'opérateur diffusera une partie des matchs de football de la Ligue 1.

Página 5 de 22 Primeiro ... 4 5 615 ... Último

Permissões de Postagem

  • Você não pode iniciar novos tópicos
  • Você não pode enviar respostas
  • Você não pode enviar anexos
  • Você não pode editar suas mensagens
  •  

Conectar

Conectar