LONG Oxfam vise par de nouvelles accusations portant sur des viols au Soudan du Sud



LONG britannique fait face aux rvlations dune ancienne dirigeante, qui a dnonc lexistence dune culture dabus sexuels au sein de certains bureaux .

Les rvlations dHelen Evans, directrice de la prvention interne Oxfam entre 2012 et 2015, ont aliment, mardi 13 fvrier, le scandale touchant lorganisation non gouvernementale britannique, dans le viseur du rgulateur des organisations humanitaires. Mme Evans a dnonc lexistence dune culture dabus sexuels au sein de certains bureaux , faisant tat de viols ou tentatives de viols au Soudan du Sud ou dagressions sur des mineurs bnvoles dans des magasins tenus par lONG au Royaume-Uni.

Selon une enqute interne mene auprs de 120 personnes dans trois pays diffrents entre 2013 et 2014, entre 11 % et 14 % des personnels dploys avaient t victimes ou tmoins dagressions sexuelles.
Comportements inappropris

Au Soudan du Sud, quatre personnes avaient t victimes de viols ou de tentatives de viols. Cela concerne des agissements de salaris sur dautres salaris. Nous navons pas ralis denqute sur les bnficiaires de nos programmes daide. Mais jtais extrmement inquite de ces rsultats , a-t-elle rvl sur Channel 4.

Dans un autre cas, lagression dun mineur par un adulte commise dans un magasin a donn lieu des poursuites, a-t-elle rvl. Selon Channel 4, cinq cas de comportements inappropris par des adultes sur des mineurs ont t relev par Oxfam en 2012-2013, et sept lanne suivante.

Une runion prvue pour soulever ces sujets avait finalement t annule, Mark Goldring, le directeur gnral de lONG, estimant quil ny avait rien ajouter au rapport tabli par Helen Evans. Cette dernire a aussi fait part de ses difficults obtenir plus de ressources pour mener bien ces enqutes.

Mark Goldring exclut de dmissionner

Interrog par la chane, Mark Goldring sest excus pour navoir pas agi assez rapidement . Mais il a assur avoir pris la question au srieux . Nous avons rpondu de diffrentes manires : par la vrification des faits, par la formation, par le dveloppement dune ligne dassistance tlphonique , a-t-il affirm. Il a exclu de quitter ses fonctions, sauf si le conseil dadministration lui en faisait la demande. Lundi, la directrice gnrale adjointe de lONG, Penny Lawrence, a dmissionn, la suite des rvlations sur le recours des prostitues et de potentiels abus sexuels par certains de ses agents en mission Hati et au Tchad.

La Commission caritative, qui contrle les organisations humanitaires au Royaume-Uni, a lanc lundi une enqute sur Oxfam, sur la ralit des agressions commises en Hati et la raction de la direction. La Commission suspecte Oxfam de navoir pas divulgu compltement en 2011 des dtails importants concernant ces allgations et sur sa gestion des incidents .

Le Monde