• Olá Visitante, se gosta do forum e pretende contribuir com um donativo para auxiliar nos encargos financeiros inerentes ao alojamento desta plataforma, pode encontrar mais informações sobre os várias formas disponíveis para o fazer no seguinte tópico: leia mais... O seu contributo é importante! Obrigado.

Ligue 1 : six jours après les heurts autour du Stade-Vélodrome, Marseille et Lille se neutralisent au terme d’un match sans incident

Roter.Teufel

Super-Moderador
Team GForum
Entrou
Out 5, 2021
Mensagens
14,708
Gostos Recebidos
548
Ligue 1 : six jours après les heurts autour du Stade-Vélodrome, Marseille et Lille se neutralisent au terme d’un match sans incident

e3e7fb7_5786423-01-06.jpg


Les deux équipes se sont quittées sur le score de 0-0, pour le retour du jeu dans l’enceinte phocéenne après les graves incidents qui avaient ensanglanté l’entraîneur de Lyon, Fabio Grosso.

Le football était finalement de retour, samedi 4 novembre, à Marseille, au Stade-Vélodrome. Six jours après les graves incidents qui s’étaient produits autour de l’enceinte et qui avaient entraîné le report du match entre l’Olympique de Marseille (OM) et l’Olympique lyonnais (OL) – l’entraîneur de l’OL, Fabio Grosso, avait été touché par des projectiles lancés sur le bus de l’équipe – la rencontre entre le club phocéen et son adversaire du jour, Lille, a bien eu lieu, pour le compte de la onzième journée de Ligue 1.

Les deux équipes se sont quittées sur un score nul (0-0) au terme d’un match qui, s’il n’a pas été inoubliable, a eu le mérite de ramener le jeu au centre des discussions.

Après ce que le technicien marseillais, Gennaro Gattuso, avait appelé, la semaine précédente, une « défaite pour tous », il n’y a eu, samedi, de victoire pour personne et c’est assez juste, Marseillais et Lillois ayant été trop inoffensifs pour mériter trois points.

Le résultat convient bien sûr mieux aux Nordistes, sans doute plus convaincants au plan collectif et qui restent en haut de tableau (4e). L’OM de son côté est toujours englué au milieu du classement (8e) et le match en retard à jouer le 6 décembre contre Lyon n’explique pas tout. Les Marseillais n’ont en effet pris que quatre points lors des cinq derniers matchs de championnat et ils n’avancent pas.

Tentative de quarante mètres signée Yacizi

Le travail de Gennaro Gattuso porte quelques fruits mais pas assez en attaque et Marseille cette saison n’a pas encore battu une seule équipe de son calibre, avec des défaites contre le PSG, Monaco et Nice, et ce nul face au Losc.

Alors qu’il n’avait plus joué depuis dix jours – et une victoire en coupe d’Europe face à l’AEK Athènes, qui avait donné l’impression d’une montée en puissance –, l’OM est bien entré dans le match, samedi, placé haut et très agressif, se créant plusieurs bonnes occasions, notamment via Pierre-Emerick Aubameyang (5e) ou Jonathan Clauss (23e).

Mais Lille est joliment revenu dans la rencontre, avec les provocations incessantes d’Edon Zhegrova ou les inspirations de Yusuf Yazici, comme ce lob de quarante mètres qui a fini sur la barre après une relance très avancée et ultra-risquée de Pau Lopez, le gardien marseillais miraculé sur le coup.

La dernière occasion de la première période est revenue à l’OM, quand Amine Harit a raté sa reprise et une occasion en or sur un centre de Clauss (45e) mais l’impression alors était que tout était mieux maîtrisé du côté lillois.

Aubameyang sifflé par son public

La deuxième période, longtemps incertaine et équilibrée, a finalement été plutôt marseillaise, mais les imprécisions techniques offensives ont été trop nombreuses pour installer réellement le danger devant le but de Lucas Chevalier. Les seules frappes cadrées furent un tir de Jordan Veretout (46e) et une tête de Geoffrey Kondogbia (88e). Et si le sujet commence à agacer Gennaro Gattuso, la prestation d’Aubameyang, sorti sous des sifflets, a encore été très pauvre.

« On est des professionnels bien payés. Donc je respecte le public qui paie son billet. Ça m’est déjà arrivé d’être sifflé et il y a une seule solution : réagir et travailler », a expliqué Gennaro Gattuso. « Il a raté quelques passes mais je ne vois pas un joueur en grande difficulté. On attend un peu plus parce qu’il s’appelle Aubameyang », a-t-il ajouté à propos de l’attaquant international gabonais.

Lille de son côté n’a plus proposé grand-chose après la pause en dehors d’une belle frappe d’Angel Gomes (80e), les hommes de Paulo Fonseca semblant satisfaits de ce point prix à l’extérieur. Le technicien portugais a d’ailleurs gardé longtemps sur le banc Rémy Cabella et Jonathan David, deux de ses ressources offensives. Le buteur canadien, décidément déclassé, n’est même entré que pour le temps additionnel.

Pour l’OM, la semaine à venir commencera jeudi à Athènes en Ligue Europa et se finira dimanche à Lens en L1. Il faudra essayer d’y prendre des points car si l’OM a déjà eu beaucoup de problèmes cette saison, son classement en est désormais un autre.

Le Monde
 
Topo